Appropriation culturelle : utiliser les collections des musées

Les musées exposent de plus en plus leurs collections en ligne et en permettent souvent l'utilisation gratuite. Dudley Storey nous invite à une promenade à travers quelques belles collections internationales.

Par

La plupart des designers web aujourd'hui se concentrent sur ce qui est nouveau ou actuel, et négligent les vastes profondeurs de l'histoire culturelle de l'humanité. Le résultat est un effet "galerie des glaces" où un design fait écho à un autre, et où les sites répètent des erreurs découvertes et résolues par d'autres media depuis déjà des millénaires.

Les musées exposent de plus en plus leurs collections en ligne, et en permettent l'utilisation numérique gratuite. Les designers ont maintenant facilement accès à la riche tapisserie de l'histoire du design où ils trouveront inspiration et contenu. Voici quelques-unes de mes sources préférées :

Les Musées Smithsonian d'Art Asiatique (les galeries Freer et Arthur M. Sackler) ont mis en ligne 40.000 oeuvres numérisées de leurs collections asiatiques et américaines, sur le site Open F|S. Les images sont en haute résolution, sans filigrane et libres pour une utilisation non commerciale.

La collection numérique de la bibliothèque publique de New York propose environ un million d'objets catégorisés dans toutes les combinaisons possibles, y compris des collections spécifiquement conçues pour les designers. Les images sont libres de droits et sans filigrane, et disponibles en résolution moyenne.

image

Wellcome Images est le plus important entrepôt d'images médicales au monde. La plupart sont sous licence Creative Commons, et les images historiques sont disponibles au téléchargement immédiat. Les images contemporaines en haute résolution sont disponibles sur simple demande.

Le Metropolitan Museum of Art de New York a des archives de près d'un demi million d'enregistrements numérisés de ses collections, auxquels s'ajoutent quotidiennement de nouvelles ressources. La grande majorité des oeuvres, labellisée OASC (Open Access for Scholarly Content, ou accès libre pour le contenu académique) est sous licence de domaine publique, en téléchargement libre en haute résolution pour une utilisation non commerciale.

image
Photographie de kantana et wakizashi japonais, collection du Victoria and Albert Museum

Le Victoria and Albert Museum met à disposition près d'un million d'images de ses collections, disponibles à travers une curieuse et terriblement anglaise procédure de téléchargement.

Enfin, Je ne pouvais pas ne pas mentionner le fait que le musée national de Nouvelle-Zélande, mon pays natal, a mis en ligne 30.000 images de ses collections en haute résolution, libres d'utilisation.

NdT : Du côté européen on peut mentionner le formidable projet Europeana, qui couvre également d'autres domaines tels que la musique et le son, et chez nous le projet Gallica de la Bibliothèque Nationale de France. Comme on le voit, la plupart de ces images sont disponibles pour des utilisations non commerciales — pour des utilisations libres vous pouvez vous rendre sur le site OpenGLAM qui répertorie les données libres de nombreuses institutions culturelles..


original paru le dans le blog de Dudley Storey, Demosthenes.info.

Sur l’auteur : est enseignant, auteur, artisan et cycliste, il vit à Calgary, dans l’État de l’Alberta au Canada. Passionné par le web et le développement (mobile) qu’il enseigne depuis 15 ans, il est l’auteur de Pro CSS3 Animation, et publie régulièrement dans son blog demosthenes.info des articles sur HTML, CSS et SVG. On peut le suivre sur Twitter ou Google+.

Traduit avec l’aimable autorisation de l’auteur.
Copyright Dudley Storey © 2015.